L’exposition devient permanente

C’était un peu le cadeau d’anniversaire. La ville offrait à l’Atelier des arts plastiques pour ses 20 ans, une exposition temporaire et en plein air dans le centre de la cité. En mai dernier, les élèves des sections et leurs professeurs installaient sur les pelouses du front de mer, devant Notre-Dame, boulevard Briand, esplanade Kérimel de Kerveno, place Charles-de-Gaulle, quelques oeuvres créées spécialement pour la circonstance.

«Cette exposition a été très bien perçue par le public, elle a mis de la gaîté dans la ville, du coup le service culturel de la mairie a estimé que certaines \u0153uvres resteraient», explique Serge Mottet, président de l’Atelier des arts plastiques, association qui réunit une quinzaine de disciplines.

Certains travaux ont malgré tout été retirés comme les tapisseries boulevard Briand.

Il est évident qu’avec la pluie et le soleil, elles ont beaucoup souffert. D’autres seront le seront prochainement comme les 17 silhouettes en bois découpés de l’atelier de modèles vivants de Jeanne Thual sur les pelouses du front de mer.

Pour les autres travaux, les matériaux utilisés – le bois flotté pour les totems du boulevard Briand, le verre et le métal pour les vitraux devant Notre-Dame, la peinture spéciale pour le mandala géant de 20 mètres de diamètre figurant un plan de la ville, place Charles de Gaulle, permettent d’envisager une certaine pérennité. S

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer