L’Agglomération tend le dossier à l’État

Il n’est pas improbable que la nouvelle missive adressée jeudi par le maire de Médis, Marie-Laure Guénantin, au sous-préfet de Rochefort, délégué aux gens du voyage, ait contribué à ce que le sujet soit abordé, hier, en ouverture du Conseil communautaire. Le ton de Jean-Pierre Tallieu, le président de la Communauté d’agglomération Royan Atlantique (Cara), résonnait en tout cas au diapason de celui employé par Marie-Laure Guénantin.

Au 18 juillet, la Cara a recensé sur son territoire le passage de 680 caravanes, contre 762 en 2011 à la même date.

Depuis dimanche, «256 caravanes», selon la Cara, stationnent à Breuillet.

«Un peu plus de 200», modère le sous-préfet de Rochefort, François Proisy.

À Médis, un groupe «de 100 à 130 caravanes» arrivera demain.

«Je n’accorderai pas l’ouverture d’un compteur électrique», martelait, hier, Marie-Laure Guénantin.

Le dossier, brûlant, génère souvent des tensions entre riverains et voyageurs. S



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer