Saintes : « une poésie lumineuse » au Festival de la musique

FestivalEn offrant à ses spectateurs les mises en lumières de Wilfrid Roche et de ses complices Audrey Cogny et Alexandre Fournials, le Festival de musique 2012 ajoutera le plaisir des yeux à celui de l’ouïe sollicitée neuf jours durant. Demain soir, à la nuit tombée, les premiers festivaliers découvriront le travail de ces plasticiens en installations lumineuses. «Nous sommes intervenus sur le porche d’entrée, côté place Saint-Palais et, de l’autre côté, sur la façade du bâtiment donnant sur le parking de l’abbaye», explique Wilfried Roche.

À 45 ans, cet artiste domicilié dans le Vaucluse a travaillé à Avignon mais aussi à Barcelone ou Berlin.

Nous composons un vêtement de lumières sur mesure à partir de visuels que nous créons nous-mêmes et non pas d’images récupérées.

Par leurs installations lumineuses, eux-mêmes inviteront le public du Festival à pénétrer d’une façon différente ce lieu déjà familier pour nombre de festivaliers.

Wilfried Roche, Alexandre Fournials et Audrey Cogny souhaitent aussi que leur travail intrigue, interpelle les Saintais ne connaissant pas l’abbaye et les incite à découvrir ce joyau du patrimoine et, pourquoi pas, à y écouter un concert. Source



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy