La grogne des maigres

photo dr.
Au large de Meschers, un marin-pêcheur charentais-maritime a remonté dans son filet un maigre de 49 kilos.
Une très belle prise en cette période de la pêche au maigre.
Le maigre – «la maigue» comme on dit ici – grogne près des côtes de Royan jusqu’à Port-Maubert, d’avril à septembre.



De son vrai nom «courbine», le maigre est un drôle de poisson, dont la chair est délicieuse.
On l’appelle aussi «grogneur» en raison du bruit qu’il émet en période de reproduction, bruit produit par un muscle qui fait résonner sa vessie natatoire et qui le rend repérable lorsqu’il remonte l’estuaire.

«Au long de l’estuaire, en particulier à Meschers, Talmont et Mortagne, une vingtaine de professionnels pratiquent la pêche à l’écoute», explique avec passion un marin-pêcheur.
Avec un trémail (filet à trois systèmes de mailles) dérivant de 150 mètres de long, la technique de pêche reste ancestrale, telle qu’elle se pratiquait au temps des yoles quand on pêchait l’esturgeon dans l’estuaire.S

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer