Un robot chasseur de trésors

Photo DJ.
Des fils rouges, bleus, noirs, jaunes, des composants brillants et mats, un écran LCD, des cadrans. Ce n’est pas une bombe dans un film américain où Bruce Willis doit choisir entre couper le rouge ou le bleu. Il s’agit du robot de l’association E = EIG 6, fabriqué par 10 étudiants de l’école d’ingénierie de La Rochelle, Eigsi. Il participera du 16 au 19 mai à la Coupe de France de robotique à La Ferté-Bernard (Sarthe), un concours où s’affrontent 170 écoles et universités d’ingénierie française.

Nous devons respecter un certain nombre de règles dont l’autonomie complète du robot. Il doit arriver au bout de l’épreuve en quatre-vingt-dix secondes.

Les deux appareils ne doivent en aucun cas entrer en collision ou se délabrer l’un l’autre.

Par exemple, nous n’avons que très peu de programmation informatique à l’école et nous devons nous débrouiller pour préparer notre robot.

Nous nous sommes débrouillés avec les lignes de code pour que cela donne quelque chose de cohérent.

Sur le principe en tout cas, car depuis lundi, leur robot de l île au trésor est un tantinet capricieux.

«Il marchait très bien avant les vacances, mais on a eu un petit problème technique», avance Xavier. Cela empêche les autres composants de réagir. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte