Les gros sous de l’Edhec

Photo XL
Des étudiants maquillés, dansant, buvant de la bière, telle est l’ambiance festive et bruyante du village de la Course croisière de l’Edhec (CCE). Implantée sur le port des Minimes, la compétition comprend plusieurs trophées, le plus prestigieux étant le Trophée mer au cours duquel s’affrontent 150 bateaux. Mais derrière la fête se cachent une organisation bien huilée et des enjeux économiques pour les sponsors de la CCE.

Lorsque la Ville a donné son aval, nous signons un protocole d’accord dans lequel sont listés les aides de la mairie, et ce à quoi nous nous engageons, explique Maxime Michel, étudiant à l’Edhec et chargé de la coordination locale.

La mairie de La Rochelle nous subventionne à hauteur de 20 000 euros et nous aide pour la logistique.

Parmi les services offerts par la Ville : le prêt de tables, de terrain, de barrières de sécurité, de fleurs pour la décoration, etc.

Les étudiants ne payent que la moitié des places de port mises à disposition par la ville (150 environ), et sont soutenus pas la mairie pour la communication autour de l’événement.

Ces jeunes ne manquent pas d’idées et nous ne pouvons pas tout autoriser!

Nous avons notamment imposé des réunions avec le comité de quartier des Minimes pour faciliter les rapports avec les habitants pendant cette semaine de fête.

«Plusieurs des participants des éditions précédentes sont revenus à La Rochelle, soit pour acheter un bateau, soit pour investir ou s’installer ici, c’est très intéressant pour la ville», estime Jack Dillembourg. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte