Le monde des courses en mutation

PHOTO ARCHIVES STEPHANE PAPEAU
La réunion organisée demain dimanche sur l’hippodrome d’Angoulême-la Tourette ouvrira la saison des courses hippiques de l’Amicale Centre-Atlantique. Présidée par le Saintais Frédéric Rateau, cette amicale fédère les hippodromes des deux départements charentais mais aussi ceux de la Haute-Vienne, de Bordeaux-Le Bouscat, Pompadour en Corrèze, Niort en Deux-Sèvres ou La Roche-Posay dans la Vienne.

L’hippodrome de La Rochelle-Châtelaillon est fermé pour travaux et les onze courses organisées par la société locale se trouvent transférées à Angoulême pour quatre réunions, Les Mathes-la Palmyre (Royan) pour cinq autres, une à Gémozac et une autre à Jarnac.

À Châtelaillon, la démolition des anciennes tribunes est effective.

Les six millions de turfistes réguliers pourront alors parier sur les épreuves du Haut-Rillon, retransmises par Equidia, la chaîne de télévision spécialisée dans les courses hippiques.

Suivront, à partir de septembre, l’installation de nouvelles balances et d’une tour d’arrivée.

Le dimanche 8 juillet, la piste en herbe de la Palmyre accueillera à nouveau les épreuves du Trophée Vert.

Toujours en Charente-Maritime, le président de l’Amicale Centre-Atlantique des courses rappelle tout l’intérêt de l’hippodrome du Parc de la Pérauderie, à Gémozac «situé au c\u0153ur de la ville, un emplacement privilégié». S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte