On cède le passage

.
Le 23 janvier dernier, Paul Chaumont, 78 ans, trouvait la mort dans des circonstances improbables, fauché alors qu’il cheminait sur le trottoir, à l’angle des rues Notre-Dame et Pierre-Loti par une voiture elle-même percutée par une camionnette débouchant de la rue Pierre-Loti. La municipalité a modifié, il y a quelques jours, les conditions de priorité à ce carrefour où s’appliquait jusqu’alors la règle de la priorité à droite.

Elle était, en tout cas, «dans les tuyaux avant le drame survenu le 23 janvier», assure Bernard Giraud, le premier adjoint au maire.

Si le nombre des accidents impliquant des piétons n’atteint pas des proportions inquiétantes ou, à tout le moins, supérieures à l’accidentologie observée dans des villes comparables, Bernard Giraud met en exergue plusieurs points noirs, en matière de circulation, que la municipalité entend gommer dans l’avenir.

Dans le prolongement de cet axe se présente un cas de figure approchant, à l’entrée de l’avenue Maryse-Bastié, où là encore, deux voies de circulation s’ouvrent aux automobilistes pour se réduire à une unique voie quelques dizaines de mètres plus loin. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité