Orgue de Notre-Dame de Royan

Eglise de RoyanMême quand il faut par une température quasi polaire se mettre devant l’impressionnant clavier de l’orgue de Notre-Dame pour les exercices quotidiens.Un clavier qu’il connaît sur le bout des doigts – y compris quand ils sont gelés!- tout comme il connaît les quelque 3 600 tuyaux de bois ou d’étain de l’énorme instrument, puisqu’il est titulaire de l’orgue depuis 1966.Entre Jacques Dussouil et l’orgue construit par le facteur poitevin Robert Boisseau, c’est une grande histoire d’amour.

Le mot complicité serait même approprié pour qualifier la relation entre le monumental instrument et le musicien et mélomane, grand spécialiste de Bach et des compositeurs romantiques.

Contrairement à la pierre, le béton produit une poussière et cette poussière va se nicher dans les tuyaux, le clavier, les mécanismes de l’instrument.

Enfin, il y a les énormes écarts de température dans cette église de béton. La rénovation de l’église Notre-Dame, à l’initiative de l’Association de défense de l’église de Royan (ADER) et avec le soutien de la Ville, est à l’ordre du jour.

Dans quelques mois seront lancés des travaux colossaux qui vont durer plusieurs années.La restauration de l’orgue devait s’inscrire dans cette logique.D’abord toute la façade, les jeux de pédaliers, tous les tuyaux de façade puis les autres.S



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer