Ces caprices qui sont universels

.
Photo DR
«Les histoires d’amour finissent mal, en général», comme dit la chanson. «Les Caprices de Marianne» finissent mal. Mais avant, il y a ce scénario imaginé par Musset et qui met en scène quatre personnages. Il est question de séductions, d’amitiés sincères ou supposées, de plans joués et déjoués, de confiance et de trahisons.

Il y a là Marianne, impulsive, superbe et déconcertante, Claudio, son mari cacochyme et soupçonneux, Octave, sceptique et libertin, et Claulio passionné et idéaliste fou de Marianne et ami d’Octave auquel il a confié la délicate et périlleuse mission de séduire pour lui la belle Marianne.

Dans ce Naples exubérant, rien ne se passe comme prévu\u2026 Et la comédie vire à la tragédie.

Marie-Claude Morland a choisi une mise en scène épurée pour mieux mettre le texte en valeur. « Les Caprices de Marianne » entrent dans ce sillage-là.

Proposé par le service Culture et Patrimoine de Royan. Réservations sur place une heure avant le spectacle. Tel : 05 46 38 37 06 S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte