El Diablo prié de rester enfermé dans sa boîte

Frédéric Bidet, l’un des deux gérants de l’établissement avec Ali Taleb, est tout simplement dégoûté. Le sous-préfet lui a notifié, hier après-midi, la fermeture administrative de sa discothèque, à partir de ce soir et jusqu’au samedi 14 janvier. Voilà ce qui légitimerait la décision du sous-préfet lassé par les incidents que lui ferait remonter, week-end après week-end, les forces de police.

Je n’ai pas eu de plaintes du voisinage pour le bruit.

Mon équipe raccompagne chez elles jusqu’à dix à douze personnes par week-end, quand elles ne sont pas en état de conduire.

La police ne supporte pas le moindre bruit, la moindre anicroche. Ils sont là, tous les samedis, à guetter la moindre incartade.

La frustration des 1 721 personnes qui «aiment El Diablo» sur Facebook risque d’être grande. Les gens iront à Saintes ou La Rochelle.

C’est Christophe Cottart, alias DJ Benji, qui a été le premier a publié la «mauvaise nouvelle» sur Facebook. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte