L’hôpital change de crémerie, la Ville trinque

.
PHOTO XAVIER Léoty.
Depuis un an et demi, il a annoncé à la Ville qu’il comptait se désengager de la cuisine centrale de Rochefort pour lui préférer celle de l’hôpital de La Rochelle.Cette décision n’est pas sans poser problème.Certes, elle relève directement de l’esprit de la communauté hospitalière du territoire Atlantique 17.Cette convention, qui lie les hôpitaux de Rochefort et de La Rochelle, vise à mettre leurs moyens en commun.

En tout cas, la mairie de Rochefort a le sentiment de se faire planter au milieu du gué.

Car en 1992, quand elle a créé le syndicat mixte avec l’hôpital, c’était pour remplacer les cuisines des écoles et du centre hospitalier et pour faire des économies, ensemble.

Le retrait de l’hôpital va avoir des conséquences sur le budget du syndicat puisqu’il pèse 300 000 repas sur les 700 000 préparés en cuisine centrale.

Il semble aussi que les deux établissements n’aient pas encore affiné la future coopération.

«On ne veut pas que la collectivité trinque», dit-on à la mairie qui doit maintenir un budget équilibré à la cuisine centrale.S



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer