Un avatar de « L’Avare »

.
photo archives pascal couillaud.
Martine Fontanille est une comédienne pleine de talent et d’audace – on a eu l’occasion de l’admirer en 2009 dans la création de «Hôtel Problemski», d’après le livre de Dimitri Verhulst – qui n’hésite jamais à se lancer à elle-même de nouveaux défis.Dame Fontanille, qui est metteur en scène et directrice de la compagnie Haute Tension, vit pour le théâtre.

Elle s’est attelée à l’adaptation, véritablement très moderne, de «L’Avare».

Physiquement, s’entend, car ses propos – et sa cassette – sont bien présents dans les échanges verbaux entre les trois comédiennes qui occupent la scène.

Oui, trois seulement, quand Molière fait dialoguer dix personnages.

«L’Avare» d’après Molière, par la compagnie Haute Tension, à la Fabrique du Vélodrome, 4, rue du Vélodrome, La Rochelle. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte