La question de la crypte oubliée a un coût

.
PHOTO S. D
Au fond de la cathédrale Saint-Pierre, sous la chapelle axiale dite chapelle des Tourettes, existe une crypte funéraire inaccessible. Au sol, des dalles en pierre scellées entre elles en interdisent tout accès par un petit escalier. Seuls quelques hommes, dont le père Jean-Pierre Samoride, vicaire épiscopal et curé de Saintes rive gauche, ont eu la chance de descendre quelques marches et de découvrir le lieu.

On a vu des crânes qui flottaient et il y avait des inscriptions funéraires sur les murs.

Le père Samoride pense aux milliers de personnes que la découverte d’un tel lieu pourrait attirer.

Ce serait un atout touristique non négligeable pour Saintes qui, je le rappelle, est ville d’art et d’histoire.

«Je ne sais pas si c’est de l’eau stagnante ou si elle envahit cette chapelle funéraire uniquement en cas de crue de la Charente», avoue le curé de la cathédrale.

Rappelons aussi que la cathédrale Saint-Pierre fait partie du patrimoine municipal.

«Il semble que ce soit une demande relativement ancienne», indique Sylvie Barre, adjointe au maire en charge de ce type de dossier.

Autrement dit, ça ne devrait pas faire partie des priorités.

Tout comme le fait d’avoir aperçu des crânes flotter dans l’eau au moment de sa brève ouverture voici quelques années. Je sais que des évêques reposent certainement ici. S



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte