Le talmondais nouveau est arrivé

.
Photo A. M.
La sortie du talmondais primeur est toujours un événement dans le village. Vendredi dernier, Bruno Arrivé avait invité des villageois et autres amis, en présence de François Lo Duca, maire, et Michel Lis, célèbre jardinier et grand maître de la confrérie des Vins de Talmont, pour célébrer le vin nouveau, troisième édition de ce primeur. L’année fut pourtant difficile. Dans la nuit du 11 au 12 juillet, une tempête de grêle fit de gros ravages sur les vignobles du canton de Cozes.

40 % des grappes naissantes du talmondais furent détruites. «Compliqué de faire de bonnes choses cette année», remarquait Bruno Arrivé.

Toujours très en verve, Michel Lis notait que «la musique des concerts de l’été était remplacée par celles de la marée et du bruit des bouchons», puis il portait un toast aux vignerons courageux et experts qui cultivent les vignes sur la bosse de Talmont.

Quel plus bel hommage souhaité venant d’un jardinier! S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte