Royan : Femme double face

.
.
Ça dépend si elle est interprète de conférence ou interprète de chansons. Marie (ou Marie-Christine) Prévi est une incarnation – au féminin – de Janus, ce personnage mythologique à deux faces. Ce soir, sur la scène du Palais des congrès, avec Le pied en coulisse pour le spectacle joué dans le cadre d’Octobre rose, elle sera Marie, bien sûr. Marie-Christine Prévi naît à Paris il y a un certain nombre d’années, de parents musiciens et Italiens, originaires de Parme.

Marie-Christine passe son bac en France, puis en Allemagne où elle va s’installer pour parfaire sa pratique de la langue et la découverte de Wagner.

Au bout de quelques années outre-Rhin, parfaitement trilingue, Marie-Christine obtient son diplôme d’interprète de conférence, pendant que Marie se régale de musique et d’opéra, chante, joue du piano et de la clarinette.

Elle assiste à un concert au bar le Milord (aujourd’hui disparu) sur les voûtes du port.

Elle reprend son activité d’interprète pendant huit années tout en gardant un orteil et une oreille à Royan avant de céder une nouvelle fois à la passion du bar musical en achetant le Piano Zingue, rue des Bains.

Encore une nouvelle vie qui commence, mais résolument plus Royannaise cette fois puisqu’elle s’implique à fond dans la cité, ainsi, par exemple, elle devient directrice artistique du Comité des fêtes, le Cefar.

«Au fil des soirées, on a pensé avec toute l’équipe que l’on pourrait monter un spectacle et que ce spectacle serait en quelque sorte l’histoire du bar», raconte Marie. S



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer