Economie : Tollé contre la « taxe loisirs »

Economie : Tollé contre la « taxe loisirs » .La proposition de François Fillon de faire passer leur TVA de 5,5 à 19,6 % provoque une levée de boucliers. Le zoo de la Palmyre, l’aquarium, le paléosite pourrait être concernés. Directeur du zoo de la Palmyre, Patrick Caillé espère que les députés feront reculer le Premier ministre sur la question de la surtaxe des parcs à thème.
Directeur du zoo de la Palmyre, Patrick Caillé espère que les députés feront reculer le Premier ministre sur la question de la surtaxe des parcs à thème. Les parcs à thème sont des vacances pour des gens qui ne partent pas forcément en vacances.

C’est le coût de notre investissement annuel pour renouveler nos attractions. Et, sans renouvellement, il n’y a plus de Futuroscope à terme.

Si Jean-Pierre Raffarin se démarque aussi nettement du gouvernement Fillon, dont il partage par ailleurs les options politiques, c’est qu’il n’est vraiment pas content.

Mais pour moi, le Futuroscope a une dimension culturelle évidente, le Paléosite également ainsi que la Cité de l’huître.

Le zoo de la Palmyre doit gérer des naissances et des missions scientifiques, tout comme l’Aquarium de La Rochelle.

Mais seulement si elle ne concerne que les vrais parcs capitalistes.

Sinon, je demanderai des amendements pour préserver les sites, comme ceux de notre département, qui dispensent de la culture scientifique ou historique.

Sauf, naturellement, à répercuter intégralement la hausse sur le billet d’entrée.

Mais les premiers intéressés par cette «taxe loisirs» sont, bien sûr, les responsables des deux parcs privés de Charente-Maritime, l’Aquarium et le zoo de la Palmyre, locomotives touristiques du département.

Nous n’avons rien à voir avec les Disneyland et autres sites de distraction américanisés. S



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte