Royan : Une autre dimension

Royan : Une autre dimensionS’ils n’étaient des adultes, Étienne Charbeau et Stéphane Garcia trépigneraient d’impatience comme des enfants. Dans moins de deux semaines, maintenant, plus de 500 triathlètes s’aligneront sur la plage de la Grande conche et s’élanceront dans le premier triathlon longue distance de l’histoire du Triath Club de Royan, qui n’organisait jusqu’à présent qu’une épreuve de sprint, alors même que la majorité des licenciés du Triath Club est adepte des distances les plus extrêmes.

Les organisateurs du triathlon royannais, rebaptisé cette année «Triath long», ont très vite été rassurés sur l’engouement des athlètes pour ce changement de format. Restait à s’assurer du soutien des médias spécialisés, pour donner de l’écho à la naissance du «Triath lon» royannais.

Celui dans lequel évolueront les 530 concurrents se démarque de la majorité des triathlons français. «Nous avons notamment la chance d’implanter l’aire de départ et d’arrivée, ainsi que le parc vélo en plein centre-ville, ce qui rend la course encore plus visible», souligne Stéphane Garcia.

À l’instar du Roc Garden Tennis, qui a invité quatre joueurs classés entre la 22e et la 47e place du classement national, le Triath long s’est assuré de la participation de triathlètes professionnels.

Un nom parlera aux spécialistes du triple effort. Non content de remporter pour la troisième fois l’Embrun Man, réputé pour être l’un des triathlons les plus difficiles au monde, Hervé Faure a également battu de 9 minutes le précédent record de l’épreuve. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.