On rouvre les robinets de Royan

eau-robinetAprès six jours de restriction, les habitants de Royan, Saint-Georges-de-Didonne, Médis, Semussac et Saujon peuvent de nouveau, en toute quiétude, consommer l’eau qui s’écoule de leurs robinets. La «recommandation» préfectorale de ne pas consommer cette eau potentiellement chargée de particules minérales dans des proportions non réglementaires a été levée officiellement hier soir, à 20 heures.

Le communiqué transmis par la préfecture en milieu de journée hier a mis fin à un feuilleton né jeudi de la première alerte : l’eau de la source de Chauvignac, à Chenac-Saint-Seurin-d Uzet, présentait alors un taux «légèrement» supérieur à la norme de particules.

Cette turbidité non conforme a amené les autorités à appliquer strictement le principe de précaution et à interdire, à mots choisis, la consommation de l’eau aux quelque 120 000 usagers présents en ce moment sur le territoire des cinq communes.

Cette minicrise a suscité, lundi, le courroux des maires de Saujon, Médis et Semussac.

Depuis le déclenchement des mesures préventives, Veolia Eau avait estimé qu’il était «impossible» de les alimenter «sans l’apport de Chauvignac», un postulat que confirmait lundi matin encore le sous-préfet de Jonzac, en charge de la gestion de cette crise. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.