Des artistes soignés aux petits oignons

Association«Aïe, j’ai déjà mal aux reins», plaisante Nicole. Le nez dans son planning, elle relit le nombre de repas qu’elle et son équipe devront servir pendant les deux jours du festival Résonances. Mais, attention, il en faut plus pour effrayer le groupe de bénévoles de l’atelier culinaire de l’Association d’animation populaire interquartiers (Aapiq).

À côté des techniciens, personnels de la Ville, il y a aussi ce petit groupe – seize personnes au total – qui assurera les déjeuners et dîners des artistes et des techniciens du festival Résonances, jeudi et vendredi prochains.

Depuis quinze jours déjà, les menus sont définis et les commandes parties.

Livres de cuisine sous le bras, elles ont feuilleté, débattu et choisi toutes ensemble, avec une recommandation.

Les autres seront sur le site de la Corderie, alors que trois hommes de l’équipe assureront le relais.

Pas trop déçues de ne pas profiter du spectacle, les premières? Je préfère rester ici, on a l’habitude, on rigole. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.