30 nouveaux radars à l’horizon

Pour autant, le nombre d’accidents mortels est considéré comme trop élevé sur les routes de Charente-Maritime. Des causes structurelles sont avancées, notamment le caractère rural du département : 67 % des accidents mortels en 2010 se sont déroulés en zone rurale, sur le réseau secondaire, où les automobilistes ont tendance à rouler plus vite ou la grande vulnérabilité des deux roues : deux roues motorisées, vélo et piétons représentent 42 % des tués en 2010.

Lors de cette réunion, il fut aussi question des radars fixes (19 dans le département, dont cinq sur des feux de signalisation : quatre à La Rochelle, un à Royan).

Alors que la date du démontage des panneaux prévenant la présence des radars fixes vitesse n’est pas encore arrêtée, le principe de l’installation des panneaux dits pédagogiques est toujours d’actualité.

Mais, surtout, la préfecture a le feu vert de l’État pour implanter 30 radars fixes vitesse et feux rouges supplémentaires.

La police, la gendarmerie et les élus ont donc été sollicités afin de déterminer et de proposer les emplacements les plus adéquats, le caractère accidentogène de la zone étant l’élément principal. S



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer