Le cheval au boulot

cheval_de_traitDes chevaux de trait pour effectuer quelques menus travaux dans les communes. Cette idée, fortement répandue dans certains départements – comme la Normandie -, n’a pas encore réussi à percer chez nous. Récemment, deux villages de Saintonge, Bignay et Saint-Savinien, distants de quelques kilomètres seulement, se sont, sans le savoir et sans se concerter, sérieusement penchés sur la question en même temps. Les élus ont fait appel à l’association Trait 17 qui a mené deux expériences dans chacune des communes le mois dernier.

L’association Trait 17 s’est rendue en mai dernier dans ce petit village de 430 habitants pour tester la dernière solution.

Équipés derrière eux d’un broyeur construit par une entreprise basée à Beton-Bazoches, dans la Seine-et-Marne, les deux chevaux de trait ont montré qu’ils n’avaient rien à envier au plus performant des tracteurs.

La municipalité s’est rapprochée de Trait 17 pour étudier la possibilité de ramasser les ordures ménagères dans certains coins du centre-ville.

«Nous avons à des endroits une voirie fragile et étroite qui permet difficilement de faire passer une benne à ordures de gros tonnage», explique Jacky Prouteau, adjoint au maire chargé de la voirie et de l’urbanisme.

Ici aussi des chevaux des membres de l’association Trait 17 ont été attelés à une petite benne pour un exercice de ramassage de sacs noirs quai des Fleurs et quai Quessot.

Il y a également un côté pédagogique. L’atout touristique d’une telle initiative ayant aussi motivé le maire de Bignay. Les passants prennent plus le temps de s’arrêter et de regarder que si c’était un tracteur. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte