Un bon élève qui manque de moyens financiers

Un avis partagé par la trentaine de personnes présentes, mardi soir, lors de l’assemblée générale de l’association qui chapeaute un réseau gérontologique et un Centre local d’information et de coordination (Clic). Avec ses dix ans d’expériences, le réseau de la Coordination santé-social de Haute Saintonge peut se targuer d’être un excellent élève. Des finances saines, avec un excédent de 19 330€, «qui nous est déduit de nos subventions à venir», tient à préciser le trésorier, Yves Poujade.

Les finances affichent un excédent de 18 157€ et les nombreuses actions menées ont permis une meilleure lisibilité et visibilité de la structure.

Malgré tout, l’association réfléchit à une mutation profonde, qui pourrait peut-être résoudre les points faibles du réseau : devenir un groupement de coordination sanitaire (GCS). Il s’agirait d’une écriture principalement juridique. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.