Terrasses : la Ville reste ferme sur ses principes

Mise en application dans le courant de l’année 2010, la charte sur les terrasses va vivre son deuxième été. Mais déjà Pierre Dietz, adjoint au commerce à la mairie de Saintes, se dit satisfait du résultat. Un seul professionnel continue à ne pas jouer le jeu. Et encore, son établissement n’est pas situé en secteur sauvegardé. Deux restaurateurs ou cafetiers identifiés qui recevront, très bientôt, la visite de la Ville qui leur remémorera les règles de la charte.

Rappelons que cette dernière contient un ensemble de recommandations pour l’harmonisation des terrasses de café et de restaurant «tout en permettant la personnalisation du mobilier et du décor».

Sur l’utilisation d’un mobilier un peu design comme sur ce que doivent payer les cafetiers pour avoir le droit de sortir leurs tables et leurs chaises, d’ailleurs.

Karine Geoffroy-Ferchaud, la présidente de l’association de commerçants Saintes Shopping, souscrit en tout cas à cette initiative.

Il faut que l’offre de confort et de décor corresponde à l’image de Saintes. C’est la première année où on voit vraiment la différence.

C’est donc, d’après elle, en bonne voie. Et les nouveaux arrivants se plient aux desiderata des élus. Le patron des lieux, Jean Jacquiaud, envisage une terrasse côté rond-point et une autre place Bassompierre. S



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer