Crèches : on change les règles

Encore faut-il s’y prendre à l’avance et prévenir Mamie, Tatie ou toute autre cousine à qui sera confiée la garde du ou des enfants en bas âge. Julien et Sophie Fauvel avaient ainsi organisé depuis longtemps leurs congés du mois d’avril. Pendant une semaine, leur fille Manline, inscrite à la crèche de la Pallice, serait allée chez sa grand-mère. Effectivement, un mois après, les parents ont été prévenus que le contrat d’accueil des enfants avait changé.

Désormais, les cinq semaines de fermeture annuelle des crèches municipale sont fixées à des dates obligatoires, imposées par l’établissement.

Durant la semaine de fermeture de la crèche de la Pallice, Manline a donc été confiée à la crèche du Champs-de-Mars.

«Il y a toujours une crèche qui reste ouverte, de façon à accueillir les enfants pendant les vacances, y compris les vacances d’été», remarque Brigitte Baudry, élue en charge du service Petite Enfance à la ville de La Rochelle, pour qui l’information concernant l’évolution du règlement de fonctionnement devait être diffusée par les directrices d’établissement dès l’automne 2010.

«On a l’impression d’être considérés non plus comme des usagers du service public mais comme des clients», déplore Julien Fauvel, qui tient toutefois à signaler la qualité du travail réalisé par le personnel de la crèche de la Pallice.

Les crèches municipales du CCAS : Champ-de-Mars, les Minimes, la Pallice, Mireuil, Villeneuve-les-Salines. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Exit mobile version