Une trouvaille radioactive

Exemple de paratonnere moderneCollectionneur d’appareils anciens, notamment d’origine industrielle, un Royannais a pensé faire une trouvaille remarquable au cours d’une brocante, il y a un peu plus d’une semaine. En rentrant chez lui, sa curiosité l’a poussé à faire quelques recherches sur Internet à partir de la marque affichée sur l’appareil, Helita. De 1936 à 1950, il fut même leader dans la fabrication de paratonnerres au radium, dont la description correspond en tous points à l’objet recueilli par le chineur royannais.

Cette révélation l’a incité à prévenir les pompiers.

Ainsi, dans la soirée du mercredi 11 mai, l’unité mobile d’intervention radiologique (Umir) de La Rochelle, composée de 11 pompiers spécialistes et commandée par le capitaine Alzy, a effectué sa toute première intervention.

Le paratonnerre radioactif a été mis en sécurité dans la caserne des pompiers de Royan, en attendant d’être récupéré par l’Agence nationale de gestion des déchets (Anra), puis stocké, probablement sur le site du Tricastin, dans l’est de la France.

«On reçoit souvent des appels pour ce genre d’intervention», explique un employé de l’Andra, qui récupère tous types de déchets radioactifs, de ceux engendrés par les centrales nucléaires à des objets plus insolites.

Un site Internet (www.paratonnerres-radioactifs.fr) qui se veut «citoyen et contributif».

La présence a été détectée par l’Inventaire national des paratonnerres radioactifs, alors que le particulier envisageait de vendre son objet sur Internet. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.