Les grandes manœuvres sur les plages

En 2010, ce sont 35 000 mètres cubes de sable qui ont été déplacés de plusieurs centaines mètres sur la plage, par les vents et les marées, au cours de l’hiver et qui ont été redéplacés au printemps par les bulldozers et des camions. Pour que la Grande Conche ait, tous les étés, un niveau de sable égal sur toute sa longueur, il faut procéder à ces grandes manoeuvres. Cet hiver, les vents et la mer ont été sages.

En tout cas, bien plus sages que les années précédentes. «Si nous avons déplacé 35 000 tonnes l’année dernière, je pense que, cette année, il y en aura moins», estime Olivier Moreau.

Traditionnellement, cette opération a lieu un peu plus tôt mais, cette année, les vacances et la météo ont imposé leurs contraintes.

La semaine dernière, ce sont les plages de Pontaillac, du Chai et de Foncillion qui ont vu le passage des camions. S



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer