Changer le regard sur les handicapés

Le handicapeIl fallait sans doute voir cette journée dédiée à l’accessibilité comme une piqûre de rappel des actions nationales, pour aider à mieux comprendre le handicap en le faisant vivre intimement, au moins l’espace d’une journée. Il s’agissait également de le faire découvrir au fil des témoignages présentés lors de la rencontre et du parcours découverte de la matinée. Ce handicap fut encore passé à la moulinette de l’humour, comme le proposait la Drôle de compagnie l’après-midi, ce qui le rendait non pas moins «sérieux» mais certainement moins intimidant, moins générateur d’exclusion par la gêne qu’il peut engendrer chez les «valides».

Le spectacle de la compagnie de Didier Berjonneau proposait un parcours sur le thème de la différence qui plonge le public cobaye dans un univers proche de celui de Ionesco.

Difficile cependant – acteurs en fauteuil roulant mis à part – de deviner qui est qui et qui est atteint de quoi au sein de cette troupe à l’énergie décapante et au professionnalisme patent, menée par un directeur sensibilisé par la naissance d’un enfant «un peu à part». S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte