Le Versailles des mers à l’honneur au musée

Surnommé le «Versailles des mers», ce fleuron de l’architecture maritime fête ses 400 ans. «Nous avons voulu retracer l’histoire du phare d’un point de vue architectural et royannais», explique Claire Pépin, directrice du musée municipal. Avec sa chapelle de style Renaissance, l’édifice est un hommage aux souverains Henri III et Henri IV. À travers des estampes, des maquettes, des cartes et documents d’époque, l’exposition plonge le visiteur dans les différentes étapes de la construction du phare, reconnu monument historique en 1862.

Ingénieur-architecte de formation, il consacre 18 ans de sa vie au phare de Cordouan.

Louis de Foix a acquis son savoir-faire à la cour d’Espagne en participant à l’édification de l’Escurial, l’ancienne résidence des rois.

En 1786, l’ingénieur Joseph Tolère est en charge de la restauration du bâtiment.

Présenté à l’exposition, un document daté de 1727 stipule le «coût» et le rôle dévolu à chaque gardien présent à l’époque.

L’exposition s’achève sur une page plus légère : la transformation progressive du lieu, chargé à l’origine d’éclairer les bateaux, en une attraction touristique.

Alors que Royan devient une cité balnéaire, le phare de Cordouan se transforme en une destination incontournable pour les vacanciers.

Celui que l’on surnomme le «Roi des phares» est alors un trésor d’architecture visible par tous. S



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte