Un clocheton tout neuf

Au cours de l’été 2010, la chute d’un petit morceau de pierre a alerté les services techniques de la ville sur le mauvais état du clocheton qui surplombe le toit de la mairie. Le bloc de pierre octogonal s’était fissuré en plusieurs morceaux et l’épi en zinc présentait de sérieux signes d’usure. Il n’est ni classé, ni inscrit.

Cependant, sa cour d’honneur ne manque pas d’allure et l’architecte des bâtiments de France, Max Boisrobert, qui a été consulté sur les travaux de réparation, a souhaité que la ville entreprenne une restauration à l’identique du clocheton.

La ville a donc fait appel à l’entreprise Quelin (Corme-Royal), spécialisée dans la restauration de monuments historiques.

Ses ornemanistes ont refait l’épi à l’identique, après avoir réalisé un moule sur lequel ils ont donné forme aux feuilles de zinc. S






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer