Militants, ils pratiquent le « voyage alternatif »

C’est le leitmotiv de deux Saintais, Sébastien Cassen, 32 ans, et Nicolas Emard, 31 ans, qui sont partis pendant deux mois, en janvier et février 2009, tourner un documentaire en Argentine, Chili et Bolivie. L’un des films issus de leur périple, «Construire son rêve», sera projeté au Gallia Théâtre, jeudi prochain, en marge du Forum social mondial qui doit se tenir à Dakar, du 6 au 11 février. Les intéressés, qui n’étaient pas des professionnels et qui ont pris l’avion sans se préparer plus que ça, ont ramené de leur aventure des images plein la tête et des rencontres marquantes.

Avant de partir, les deux amis s’étaient juste fixés trois camps de base à Buenos Aires (Argentine), La Paz (Bolivie) et Valparaiso (Chili).

«On avait décidé de dormir chez l’habitant et dans des lieux indiqués par des organisations telles que Sports sans frontière ou Coopérative Sociale», confie le Saintais.

Antoine de Maximi et son concept de documentaire «J’irai dormir chez vous» n’a qu’à bien se tenir. Aujourd’hui, Sébastien et Nicolas veulent porter la bonne parole chez les lycéens.

Ils ont peur de se lancer avant d’avoir terminé leur cursus scolaire. Or, pour eux, c’est un accélérateur de maturité.

Ils ont des convictions et s’investissent pour que leur idéal se réalise sans vraiment penser à l’argent. Leur documentaire est donc une suite de paysages mais aussi une incitation au volontariat et au voyage alternatif. S






Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte