Les « prédateurs » visent des « proies faciles »

La société Y ayant été placée en liquidation, nous sommes chargés désormais de l’entretien de votre installation. L’homme s’active sur la tuyauterie, tend la facture de son intervention, salée, à régler, si possible, immédiatement. La victime, d’un âge vénérable, s’est laissée abuser, par excès de confiance, par intimidation. À Royan, où 55,8 % de la population est âgé de plus de 60 ans, le sujet de la délinquance visant spécifiquement les seniors est plus prégnante qu’ailleurs.

La direction départementale de la sécurité publique ne s’y est d’ailleurs pas trompée, choisissant de lancer à Royan l’opération Tranquillité seniors, initiée au plan national en juillet dernier.

L’adjoint du commissaire Pierre Gallot-Lavallée parle de «proies faciles» prises pour cible par des «prédateurs», des délinquants à l’affût d’une fenêtre facile d’accès négligemment laissée ouverte ou qui repèrent, dans les lieux publics, une personne seule et la suivent.

Les formes de délinquance visant les seniors sont nombreuses : vol de carte bancaire lors d’un retrait à un distributeur automatique, généralement en détournant l’attention de la victime ; intrusion au domicile en invoquant une fausse qualité (faux agent EDF, faux pompier à l’époque des calendriers, faux policier, pour les voleurs les plus hardis) ; vols à la tire, souvent à l’heure des commissions au marché.

Le dénominateur commun à la plupart des modes opératoires des délinquants : «Le ou les auteurs exercent une pression psychologique forte sur leur victime», explique le commandant Fougeret.

L’été, les opportunités d’intrusion se multiplient et la foule des vacanciers permet aux voleurs de se fondre dans la masse. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte