Citroën et Heuliez, vainqueurs ex æquo

Les deux voitures françaises ont été préférées à la Think du Norvégien Think Global et à la Peugeot Ion, copie conforme de la C Zéro. La Mia intéresse une autre catégorie d’utilisateur, elle est très urbaine, innovante. Vingt véhicules ont été commandés à chaque constructeur, plus dix autres en option. Les Peugeot 106 et Saxo qui composent la flotte actuelle, toujours en bon état malgré leur ancienneté, seront confiées aux personnels de la Ville et de la CdA.

«Le fait de choisir deux voitures est aussi une façon de garantir les délais», explique Patrick Lejeune.

Le fait que les ateliers d’Heuliez soient situés dans les Deux-Sèvres et que le constructeur bénéficie du soutien de la présidente du Conseil régional, Ségolène Royal, aurait-il pesé dans la balance?

«Cela lui donne un capital sympathie», reconnaît Maxime Bono, qui rêve de voir le nombre d’utilisateurs de Yélomobile (420) doubler à mi-mandat.

L’un des moyens d’y arriver est d’étendre Yélomobile à toute l’agglomération, ce qui tarde à se faire. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.