Un bilan contrasté

Après une mise en garde préalable («Ce n’est pas une réunion des commerçants»), le maire Paul-Henri Denieuil a rappelé les objectifs du plan de circulation, parmi lesquelles il faut citer la création d’itinéraires pour privilégier la circulation tout en préservant les quartiers et notamment le coeur de ville, la création d’aires de stationnement, favoriser les activités commerciales en veillant à la qualité de vie et à la sécurité des piétons, ainsi que la mise en place d’une nouvelle signalétique.

La perception est inégale selon le type d’activités, la restauration tirant son épingle du jeu tandis que des pharmacies et d’autres commerces ont limité leurs achats et même procédé à cinq licenciements.

La Ville a également distribué 4 500 questionnaires dans le bulletin municipal et chez les commerçants, et 205 réponses ont été analysées : 58 % des usagers ont été bien informés ; 64 % n’ont pas rencontré de problème dans le fonctionnement des bornes (55 % dans l’utilisation des horodateurs et 67 % avec les sens de circulation) ; 79 % sont satisfaits de la première heure gratuite. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.