Un mur antibruit s’élèvera le long de la rocade

Lorsqu’elle s’est installé rue Paul-Lamoureux le 23 septembre 1970, Michelle pouvait ouvrir ses fenêtres sans appréhender les nuisances d’un grand axe routier à deux pas de son pavillon. Depuis des années, l’impact sonore de la rocade tape sur les nerfs des habitants, notamment, du quartier de l’Yeuse.

Et encore, analyse Christophe Pessiot, chef du service «études et infrastructures routières» du Conseil général, l’impact était moindre il y a quelques années encore.

«Le jour de pointe de l’année 2009 a été le 1er août, où l’on a constaté le passage de 31 136 véhicules», souligne Christophe Pessiot.

«Ce mur s’étirera sur 500 m, pour une hauteur allant de 3 m’à 3,50m selon les endroits», annonce Christophe Pessiot.

Heureuse nouvelle, donc, pour les riverains de la rocade, la nuisance sera diminuée par deux. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *