La caverne du dénicheur des pianos à queue

L’entreprise Blanchard Musique, qui vend des instruments, est une véritable institution à Saintes et dans la région. Chez eux, on a l’oreille musicale depuis le grand-père Edmond, musicien de renom, dont le fils, Jacques, créa l’entreprise familiale, avec son épouse Hélyette, au début des années 1960. «Stéphane savait presque accorder un piano dés l’âge de 14 ans», confie Rémy Babiaud, l’un des accordeurs du magasin.

Et que dire du fameux Edmond qui dans la première partie du XXe siècle a fabriqué une cinquantaine de pianos.

Il était tout naturel que ses petits-enfants tombent dans la marmite.

Ce n’est donc pas un hasard s’ils ont décidé d’investir dans un local d’environ 100 mètres carrés, rue Eugène-Fromentin, pour y créer un espace dédié à la vente de pianos à queue d’occasion.

Un confort nécessaire pour des achats qui peuvent monter jusqu’à plus de 100 000 euros.

Rémy Babiaud est par exemple en train de restaurer un Steinway de 1907 qui a été racheté à l’importateur de la marque en France.

Deux Steinway, exposés dans le local de la rue Fromentin, voyagent ainsi de concert en concert.

«Nous sommes référencés par la marque lorsque des artistes viennent jouer dans le coin», explique Catherine Blanchard.

Pratique : pour visiter l’espace de vente de pianos à queue d’occasion, il faut prendre rendez-vous en téléphonant au 05 46 93 62 41 ou en se rendant au magasin Blanchard Musique au 13, avenue de Gambetta. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy