Améliorer la « vitrine »

Si la question de la réhabilitation de la piscine de Foncillon a occupé une bonne partie des débats, l’autre soir au conseil municipal (lire SO d’hier), beaucoup d’autres dossiers étaient à l’ordre du jour. Et, parmi eux, celui de l’aménagement du boulevard Frédéric-Garnier, ou plus exactement la poursuite de l’aménagement.

Cette opération, (qui comprend notamment des modifications pour la circulation des handicapés), dont une première phase a été réalisée au début de cette année dans la partie comprise entre la rue des Flots et l’avenue du Maréchal Leclerc, a pour objet de réhabiliter les espaces publics du boulevard situé entre les limites des propriétés privées et le muret bordant la plage, depuis le restaurant le Tiki jusqu’au Riveau, frontière naturelle entre la commune de Royan et celle de Saint-Georges-de-Didonne.

Jacques Guiard n’a pas été plus convaincu.

«Il faudrait que l’on s’intéresse aussi à l’arrière-boutique et pas seulement à la vitrine», a-t-il commenté, en reprenant la métaphore du maire.

Le CDDF constitue, au terme de la loi, un cadre de dialogue pour le maire qui peut entendre les parents ou les titulaires de l’autorité parentale, leur rappeler leurs devoirs et obligations liés à l’éducation des enfants. S



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer