Objectif, jeunes au boulot

L’assemblée régionale a subi lundi dernier le passage obligé des orientations budgétaires. D’autant plus que tout au long de l’année, ce sont les mêmes sujets sur les mêmes compétences qui sont abordés. Bref, la séance de lundi s’annonçait comme peu folichonne ; elle a tenu toutes ses promesses.

On fera donc l’impasse sur les quarante-cinq minutes du discours d’ouverture de Ségolène Royal, laquelle a abordé chapitre par chapitre (éducation, formation, transports, etc.) tout ce qui fait le quotidien de la collectivité qu’elle préside, s’engageant, dans la plupart de ces domaines, à faire encore plus.

On ne s’attardera donc pas non plus sur la multitude des interventions de l’opposition parfaitement à l’aise dans le jeu de rôle consistant à ce que chaque camp dise beaucoup de mal de l’autre.

Plus farces, certaines prises de parole au sein de l’équipe majoritaire qui ne font pas avancer le schmiblick d’un pouce, mais offrent à leurs auteurs l’occasion de dire haut et fort tout le bien qu’ils pensent – quand ce n’est pas de la vénération – de leur présidente adorée.

C’est en leur direction qu’une batterie de mesures a été décidée dans les domaines de la formation, du service civique, de l’apprentissage et de l’emploi direct.

Cette TIPP qui pourrait aider à payer la non moins fameuse ligne à grande vitesse du TGV.

Sur cette affaire, on a appris qu’aucune convention n’avait encore été signée avec l’État. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.