Le chemin douanier ré-ouvert

 Situé aux abords d’une propriété privée, les promeneurs avaient pour habitude d’emprunter ce sentier qui débute vers la base nautique et se poursuit au long de l’estuaire. Jusqu’en 2004, les propriétaires du terrain ne vivant sur leur propriété qu’en villégiature ne s’opposaient pas au passage mais l’incivisme de certains les avaient conduits à clôturer le chemin ne laissant qu’un étroit passage assez dangereux.

Cette voie, en réalité, n’a jamais eu la qualité de chemin douanier mais était une servitude de halage au bénéfice du port autonome de Bordeaux.

Bien que de nos jours, cette servitude n’ait plus le même usage, les propriétaires sont malgré tout tenus de laisser un passage libre à l’usage du gestionnaire (port autonome de Bordeaux), des pêcheurs et des piétons. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité