La taxe foncière fâche nombre de contribuables

Largement médiatisée en décembre 2009 lors de son vote par la majorité municipale de gauche, la hausse de la taxe foncière locale de 17 % avait échappé à bon nombre de contribuables saintais. Ils ont donc découvert la réalité de cette augmentation à la réception du volet foncier des impôts locaux, à la fin du mois d’août.

Cette taxe foncière sur le bâti est à payer le 15 octobre, au plus tard, pour les foyers n’étant pas mensualisés.

Tout au long du mois de septembre, le Centre des finances publiques a reçu, jour après jour, des dizaines et des dizaines de visiteurs.

Surpris par la somme qui leur est réclamée, les contribuables saintais viennent se renseigner auprès du service des impôts des particuliers.

Pour éviter de longs délais d’attente, les guichets d’accueil ont été doublés dès que nécessaire, comme le nombre de contrôleurs à la disposition directe du public. En moyenne, l’augmentation se situe entre 200 et 300 euros, selon les foyers.

Tous les contribuables n’avaient pas anticipé cette forte hausse. Ils râlent beaucoup devant les personnels des impôts et certains se voient contraints de demander des étalements de paiement.

Lors du vote du 14 décembre 2009, Jean Rouger, le maire PS, avait défendu cette augmentation ciblée ne touchant pas les foyers payant la seule taxe d’habitation. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.