Chevaux sur le sable

Ce Royannais voue un véritable culte à l’équitation, du reste ce n’est sans doute pas pour rien que l’élevage de chevaux qu’il dirige à Saint-Hippolyte avec Anne son épouse, s’appelle l’Élevage des Dieux.

Crinière un peu plus orientée vers le sel que vers le poivre, moustache gauloise dans les mêmes nuances, Dominique Coynault s’apparenterait à une sorte de centaure-poète, amoureux des chevaux – en particulier ceux de robe crème que l’on nomme palomino et isabelle dont il s’est fait la spécialité dans son élevage – et du beau, de l’esthétique ; de tout ce qui par la grâce et l’élégance fait vibrer le commun des mortels.

Si lui-même fera, comme d’habitude, une démonstration de dressage avec ses chevaux, Dominique Coynault a prévu pour ces deux journées un programme des plus originaux.

Étonnants les frères Varga, dont l’un d’eux, Thierry a mené la cavalerie du cirque Bouglione pendant deux ans. S



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer