Un contre-projet pour dénoncer la rocade Est

Les opposants au contournement Est de la ville, porté par le Conseil général, sont de plus en plus nombreux, et visiblement de plus en plus déterminés. Forts du succès rencontré lors des diverses réunions publiques, cinq membres des collectifs de sauvegarde du canal de la Bridoire et du Bois de la Limoise ont planché pendant plusieurs mois sur un projet alternatif «plus adapté pour la population et moins destructeur pour l’environnement», selon eux.

Inscrit dans le futur schéma départemental des routes, la rocade Est traverserait plusieurs communes du sud (Saint-Agnant, Trizay, Échillais, Saint-Hippolyte).

Pour ses partisans, la rocade doit répondre à plusieurs objectifs : mettre l’éventuel aéroport de Saint-Agnant-Rochefort à 30 minutes de La Rochelle, désengorger le pont du Martrou mais aussi et surtout permettre de mieux desservir Royan et son littoral.

Dans un rapport de 10 pages, ses opposants dénoncent «un projet inadapté et destructeur» aussi bien pour les populations que pour l’environnement.

Pour fluidifier un trafic dense notamment l’été, le rapport préconise notamment la suppression des quatre ronds-points.

Deuxième solution envisagée : remettre en marche l’ancienne voie ferrée, aujourd’hui désaffectée et qui reliait autrefois Rochefort à Marennes, sur le même modèle que la liaison cadencée entre Rochefort et La Rochelle. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité