Quatre décès, hors des zones surveillées

La plupart des 140 nageurs-sauveteurs, engagés par la Communauté d’agglomération Royan Atlantique (Cara) pour surveiller les plages du Pays royannais toute la saison, participaient au rituel pot de départ organisé en fin de semaine dernière au centre technique de Saint-Sulpice-de-Royan. L’occasion pour Martial de Villelume, le vice-président de la Cara en charge de la sécurité des biens et des personnes, de faire un bilan de leur travail.

«Vous êtes venus en aide à 188 baigneurs, vous avez géré 1 572 cas de “bobologie” et vous avez procédé à 124 évacuations vers des centres hospitaliers», a rappelé Martial de Villelume, félicitant les sauveteurs de leur vigilance et leur réactivité.

Des décès survenus hors des zones de bain surveillées ou avant l’arrivée des sauveteurs, en juin.

Ces derniers, en effet, ont été affectés début juillet à la surveillance du littoral du Pays royannais, entre Ronce-les-Bains et Meschers-sur-Gironde.

L’intégralité des plages ne fait pas l’objet d’une surveillance concentrée sur des zones strictement définies et signalées. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.