Les premiers rachats après Xynthia

Les premiers actes ont été signés en Charente-Maritime, le processus commence en Vendée. Après le passage de la tempête Xynthia le 28 février, un zonage des endroits trop dangereux pour y permettre la reconstruction ou le maintien d’habitations avait été établi le 8 avril. Baptisées d’abord « zones noires », elles ont ensuite été rebaptisées « zones de solidarité » car elles permettent aux propriétaires de revendre leur bien à l’Etat au prix du marché avant la tempête.

Si leurs propriétaires n’ont pas choisi la solution de vente à l’amiable à l’Etat, les maisons situées dans cette zone feront l’objet de la procédure légale d’expropriation. Source



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy