Carcéral Tour de Yannick Noah : un rayon de soleil à l’ombre

La scène est installée dans le gymnase au toit voûté et aux murs verts de la maison centrale de Saint-Martin-de-Ré. Devant, 62 détenus pour de longues peines s’apprêtent à vivre un après-midi pas comme les autres. Yannick Noah leur offre un des dix concerts de son Carcéral Tour, tournée inédite dans huit prisons. Également parmi les spectateurs, le personnel pénitentiaire. À peine les musiciens et les choristes entrés en scène, sifflets et applaudissements retentissent dans la salle de concerts improvisée.

Les premières notes s’échappent et poussent ce public inhabituel à esquisser quelques mouvements discrets.

Les pieds tapent le sol tandis que les têtes se balancent doucement au rythme de la musique.

Puis le concert avance et, pour certains détenus, la timidité s’efface.

«Faire du bien à des âmes blessées», c’est la volonté du chanteur avec cette tournée atypique dont il a eu l’idée.

Quand arrive la fin du concert, les hommes incarcérés ne souhaitent pas voir la parenthèse enchantée se refermer si vite.

Pour eux, il chante trois chansons supplémentaires et, pendant presque une heure, signe d’innombrables autographes et pose sans se lasser pour les photos. Source



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte