Une version allégée mais toujours généreuse

Cette année, Résonances – qui s’inscrit dans le circuit des Sites en scène du Conseil général – ne se déroulera pas sur trois jours mais sur deux. Avec un budget en baisse (le Département s’est retiré à hauteur de 9 000 euros, la Région à hauteur de 5 500 euros), ses organisateurs ont dû revoir la 18e édition à la baisse. Et la fête reste gratuite bien sûr.

Sous influence de musique pop africaine, de jazz, de gospel et de zouk, l’artiste qui vit aujourd’hui aux États-Unis arpente le monde.

Après Musiques Métisses à Angoulême et avant Jazz à Vienne, Rochefort sera l’une des rares étapes de sa tournée française.

Cinq minutes à pied séparent la Corderie royale de la place Colbert.

Cette année, sont prévus de drôles de zouaves, à commencer par Pierre Pilatte qui se fond dans la foule à la manière d’un Tati sans gêne.

À ne pas manquer aussi : le duo à la scène comme à la ville de la compagnie Makadam Kanibal.

Selon la critique, c’est drôle, sacrément méchant et déconseillé aux âmes sensibles! Source



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte