Les croupiers ont le blues

Le rapport annuel présenté lundi au conseil municipal montre que les entrées, durant l’exercice 2008-2009, sont en recul de 5,3 % par rapport à l’année précédente. Pour ne rien arranger, le nombre de couverts servis au restaurant du casino, le Bellevue, a diminué de 6 %, malgré la baisse de la TVA.

Conséquence : le chiffre d’affaires total s’élève à 8,8 millions d’euros, contre 9,3 millions d’euros en 2007-2008, sachant que la Ville prélève 1,6 million d’euros (contre 1,8 million l’année précédente).

C’est dans un contexte morose que Valérie Bouchon a pris ses fonctions de directrice du casino, lequel est exploité par la société La Rochelle Loisirs, filiale de la Société des hôtels et casino de Deauville, elle-même appartenant au groupe Lucien Barrière.

À son arrivée, la nouvelle directrice s’est attelée à la mise en place d’un «plan d’économie rigoureux».

Il y a aussi le fait que la clientèle du Cosy ne cadrait plus avec l’image que l’on veut donner.

Nous avons refait la salle pour pouvoir accueillir des manifestations de types cabaret, des dîners spectacles, des thés dansant. Source



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer