Un coup de balai dans le paysage publicitaire

Une municipalité est toujours partagée entre la nécessité de laisser ses commerçants communiquer visuellement sur leurs activités et celle d’offrir à la vue des visiteurs un paysage, fût-il urbain, le plus esthétique possible. La communication publicitaire, par voie d’affichage, a pris une telle ampleur ces dernières années le long des artères les plus passantes de Royan que la municipalité s’est résolue à revoir les règles en la matière.

Le dernier recensement a confirmé l’impression première : 700 panneaux d’affiches sont implantés sur le territoire de la commune, dont certains en toute illégalité.

Constitué en 2008, le groupe de travail ad hoc a finalisé il y a quelques mois déjà le texte du nouveau règlement local de publicité.

Le règlement national promulgué le 29 décembre 1979, bien sûr, a servi de socle au document.

La Ville de La Rochelle a fait ce même choix dans son propre règlement local de publicité.

Les afficheurs devront également se soumettre à une règle destinée à limiter la concentration, excessive par endroits, des panneaux. Source



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.