Le musée sous vide

Installées à l’intérieur d’un vaste hangar dans les nouvelles réserves muséales de l île, quatre bulles géantes, gonflées telles des baudruches, couleur aluminium. C’est à peu près toute la Maison paysanne de Grand-Village qui vient ainsi de passer trois semaines à l’abri des regards, pour subir un traitement de grande ampleur.

Avec une urgence : traiter au plus vite les collections infestées de petites bêtes qui ont sérieusement mis à mal objets et costumes.

Si le procédé n’est pas nouveau et est utilisé par les musées depuis quelques années, l’ampleur du dispositif qui a été mis en place à Dolus-d Oléron est en revanche beaucoup moins courant. Source



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer