le projet de téléski nautique retoqué

Une remontée mécanique à la montagne? Non un téléski à la campagne! Plus exactement, c’est sur un lac de l’île d’Oléron qu’Hugo Charbit, 26 ans, rêve d’implanter son tire-fesses pour toute la famille. Ce champion de France de wakeboard (une discipline à mi-chemin entre le ski nautique, le surf, le snowboard) n’a aujourd’hui plus qu’une idée en tête : convaincre les élus oléronnais du bien-fondé de son projet «économique, écologique et convivial».

Ancien skater et adepte de surf, Hugo Charbit est devenu accro au wakeboard qui ne nécessite ni vent ni houle pour se défouler mais peut procurer de bonnes sensations.

Look sportswear, lunettes noires, le jeune sportif en est même devenu un digne représentant : champion de France, 4e au championnat d’Europe, 8e au championnat du monde, il entraîne aujourd’hui l’équipe de France de téléski à Rouffiac (en Dordogne), l’un des quinze sites français équipés d’un téléski.

S’il a réussi à trouver un lieu et des propriétaires intéressés pour reconvertir leur lac en base de loisirs, Hugo Charbit se heurte notamment au refus de la Direction régionale de l’environnement de Poitou-Charentes pour qui le projet ne serait pas assez écolo. Source



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer